Pourquoi les gourvernements semblent aussi statiques?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi les gourvernements semblent aussi statiques?

Message  Admin le Dim 5 Juin - 15:29

Salutations,

Une petite hypothèse m'est venue récemment et je m'alarme moi-même par mon côté tordu... J'ai sûrement été envoûté par notre ami Kislapet!!!

Alors voilà, je me suis dit que les données que nous avons, qui sont reconnues et admises par les grands de ce monde, sur l'état de santé de notre système de fonctionnement dans sa globalité, sont plutôt alarmantes. En effet, si on en est là, quelque soit notre niveau de prise de conscience, c'est que nous estimons qu'il y a un problème et que le risque d'une évolution vers la transition est élevé.

Si nous, pauvres mécréants arrivons à une telle conclusion, c'est que cela doit être flagrant. Le seul fait de ne pas trouver cela alarmant doit venir d'une non-réflexion. Or, nos dirigeants réfléchissent, c'est un peu leur boulot, non? Donc ils sont au courant et ils ont du envisager, entre autres hypothèses, une perte de contrôle et un effondrement du système. Alors pourquoi ne réagissent-ils pas? A part Nicolas Hulot, y'en a aucun qui dit "le système ne peut plus fonctionner, il faut en changer vite" (cf: Le Syndrôme du Titanic").

Ma réflexion m'a amené à la conclusion suivante:

Oui, il faut changer le système de fonctionnement de notre société, et je suis persuadé que c'est tout à fait faisable si on s'en donne les moyens. Par contre, je n'ai été confronté qu'à une seule donnée qui rend ce changement impossible à mes yeux.

Je parle au niveau de la France mais aussi au niveau mondial. Si on a la volonté de changer, on peut le faire, si on s'en donne les moyens, on peut le faire, si on réorganise l'espace et notre implantation dans cet espace, on peut le faire.

MAIS, il est établi que nous sommes trop nombreux. Il est établi que notre démographie devient étouffante et réduit d'autant plus notre capacité à changer.
Les urbains sont trop nombreux, un exode pour mieux répartir les populations serait trop contraignant (mouvement massif d'individus, construction de logement dans les campagnes pour les accueillir...)

Alors voici une hypothèse (qui plaira sûrement à Kislapet):

Et si nos gouvernants avaient également conscience de cela, et si ils avaient envisagé un changement mais confronté au nombre que nous sommes auraient abandonné l'idée? Et si ils s'étaient dit "de toute manière, vu le nombre que nous sommes c'est ingérable dans l'immédiat, alors faisons durer encore ce système suicidaire jusqu'à l'implosion, débrouillons nous pour que ça pète, les populations règleront elles-mêmes le problème en luttant pour leur survie, une fois cela fait, notre nombre aura fortement réduit (famines, violences, guerres civiles...etc) et là, nous pourrons envisager de reconstruire sur de nouvelles bases!!! D'ailleurs, si on préparait déjà l'après pour subvenir aux besoins de la population qui franchira le cap de la transition (voir le bunker de l'apocalypse)?"

Attention, ceci n'est qu'une hypothèse, un égarement de ma réflexion qui m'a quelque peu laissé dubitatif. Ils sont tellement tordus là-haut que cela m'a semblé crédible. En effet, notre société actuelle n'acceptera jamais par exemple une politique à la chinoise réduisant le droit à la natalité des familles, le droit de laisser mourir une personne en fin de vie...

BEUAH à vous

_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 40
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum