Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Admin le Mar 2 Aoû - 16:11

Salutations,

Dans ce chapitre, nous allons étudier l'état des relations humaines de notre époque. Afin d'extrapoler sur le type de relations qui devraient être, nous effectuerons des comparaisons avec les relations humaines ayant existé avant.

Dans notre sigle "EnCoREnviE", nous avons voulu que les termes "Entraide" et "Cohésion" apparaissent et fassent partie de nos valeurs. Pourquoi ? Parce que ces valeurs sont tout simplement vitales et nécessaires à une vie sereine, respectueuse et constructive.

D'autres termes existent pour désigner des comportements semblables, la "Fraternité", une des trois valeurs de notre République, la "Solidarité", terme souvent employé dans le cadre du bénévolat et des organismes d'aide et de soutien aux personnes en difficulté.

Les relations humaines dans le cadre professionnel:

Que ce soit dans le secteur privé ou le secteur public, nous devons tous faire face à la concurrence des autres personnes travaillant avec nous. Nous avons calqué un modèle qui existe depuis que l'homme est homme à savoir la hiérarchie.

Ce besoin s'est fait ressentir au début car il fallait une organisation, comme pour tout animal vivant en groupe, en meute. La désignation de cette hiérarchie était basée sur la loi du plus fort. Le chef, après un combat ayant prouvé sa supériorité, se devait de garder sa place, de gérer le groupe et chacun le suivait sans discuter. Jusqu'à ce qu'un nouveau "candidat" fasse sont apparition.

Actuellement, la loi du plus fort (physiquement) a laissé la place à la loi du plus malin. Ainsi, quel que soit le secteur dans lequel vous travaillez, il y a au dessus de vous un chef, plus malin que vous, qui dirige votre secteur, vous évalue, vous oriente et a de ce fait un pouvoir sur vous.

En y réfléchissant un peu, la notion de chef, même si le terme ne me plaît pas trop, est un élément vital pour le fonctionnement d'une entité. En effet, si chacun pouvait faire à sa guise, il y aurait des tâches effectuées plusieurs fois, d'autres qui ne le seraient jamais et au final, le fonctionnement serait bancal voire inefficace.

Pourtant, cette notion entraîne des conséquences sur le comportement de chacun. Ennivré par son pouvoir, le chef a limite droit de vie ou de mort sur ses subalternes et certains en abusent grandement. D'autre part, le comportement des subalternes entre eux subit également cette influence néfaste. Il faut être bien vu du chef, quitte à dénigrer ses collègues. Il faut jouer des coudes et affûter ses dents pour devenir le futur chef.

Ces comportements sont bien loin de la solidarité qui devrait régner au sein du groupe. Effectivement, le but commun devrait être le bon fonctionnement de l'entité et surtout l'efficacité dans l'atteinte du but de celle-ci. Mais il n'en est rien!!! Nous sommes plus dans une logique de concurrence et d'anéantissement des adversaires...

Heureusement, certains gardent en tête la notion d'efficacité, de travail bien fait. Pourtant, ces personnes se font de plus en plus rares et il devient difficile, après plusieurs années de travail acharné, de conserver ces valeurs car "cela ne paye plus". Nous sommes de nouveau confrontés au monde des apparences, du paraître. Nous ne sommes plus jugés sur le travail effectué mais sur la manière dont nous réussissons à nous montrer.

Quid de la solidarité, de l'entraide, de la cohésion??? Ces notions semblent avoir été corrompues par les effets du fonctionnement de notre système: La quête ultime du profit et l'obtention individuelle des bonnes grâces de nos chefs.

Il existe cependant des secteurs où ces valeurs sont conservées, protégées voire mises en avant quant au fonctionnement de l'entité. Parmi ces secteurs, nous pouvons citer le secteur médical, le secteur militaire... Du moins ce sont les apparences que ces administrations veulent laisser transparaître. Mais si on creuse un peu, si on parle avec les gens de ces milieux, on s'aperçoit rapidement que ces valeurs ne sont que poudre aux yeux. Car lorsqu'il s'agit d'obtenir un CDI, lorsqu'il s'agit d'avoir une promotion, une augmentation, lorsqu'il s'agit d'obtenir un avantage ponctuel, la solidarité, la cohésion laissent vite la place à l'intérêt individuel et à toutes les fourberies que cela implique.

Ainsi, celui qui appliquera ces valeurs dans son travail se rendra vite compte que sa probité ne lui fera obtenir que difficilement la reconnaissance de ses chefs, contrairement aux teigneux, aux manipulateurs, aux arrivistes et autres personnes du même acabit.

Deux choix s'offriront dès lors à lui. Soit il conserve ses valeurs et son parcours professionnel sera jalonné de frustrations diverses. Dans ce cas, l'usure du temps rendra cette personne pleine de bonnes intentions démotivée, aigrie voire inefficace.
Soit cette personne décide de jouer le même jeu que les autres, quitte à ne plus se regarder dans le miroir. Et souvent, il se cassera les dents car il agira contre nature et se fera souvent prendre à son propre jeu...

Le constat est assez troublant: Où que l'on regarde, quel que soit le secteur d'activité, le métier, l'organisation de l'entité, l'individualisme prime sur le bien être commun. Affligeant...

Les relations humaines dans le cadre personnel:

Là on touche un point sensible, la sphère amicale et familiale. Pour commencer, une petite citation: "on ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis".

Cette phrase, pleine de bon sens signifie que nous devons faire avec la famille que nous avons, mais pour rééquilibrer les lacunes ou les besoins nous pouvons choisir les personnes qui nous entourent.

Ainsi, nous sommes tous entourés de relations, de copains et d'amis. Je fais la différence entre les 3 termes en fonction du degré d'intimité que je partage avec ces personnes. Et en toute logique, ces trois catégories sont classés par ordre décroissant en fonction du nombre de personnes qui en font partie.

A cela nous pouvons ajouter un autre groupe, les connaissances par réseau social mais cela n'a plus grand lien avec le sujet en cours.

Alors jusqu'où vont la solidarité, l'entraide et la cohésion dans ces cercles relationnels??

A vrai dire, je pense qu'il y a autant de relations différentes qu'il existe de personnes. Nous sommes, à l'image de notre société, perdus dans la foule, chacun essayant de se forger des relations à l'image de sa manière d'envisager la vie.

Les valeurs dont nous parlons ici ne sont pas forcément au rendez-vous. Comme dans le milieu professionnel, chaque individu a en ligne de mire son bien être personnel et celui de sa famille directe (conjoint+enfants), ce qui est logique, puis, le bien être de ses relations proches avec qui l'entente est plus que cordiale. Tout est lié à la valeur que nous donnons à notre cercle intime.

Une expression m'a souvent marquée et pas dans le bon sens: "c'est dans la difficulté que l'on peut compter ses vrais amis, et souvent ils se font très rares".

Cette phrase résume l'état des relations humaines que nous construisons dans notre société actuelle. Les relations sont elles forcées par un intérêt quelconque (matériel, affectif, relationnel...)???

Cela sous entend donc que nous sommes entourés de faux amis qui sont là, présents lorsque tout va bien et le jour où un problème arrive, ces "amis" désertent notre champ relationnel. "Ben oui, déjà on a nos problèmes, on va pas en plus se coltiner ceux des autres, non mais!!!" Shocked

Je vous avouerai que depuis que je me penche sérieusement sur les questions qui concernent ce forum, j'ai la sensation bizarre d'être de plus en plus "mis à l'écart". Cette sensation, ressentie également par mon épouse n'est pas que de notre fait. Pour avoir discuté avec des personnes aussi sensibilisées que moi, tous ont eu la même impression, toutes ont fait le même constat.

Donc, les notions de partage, d'échange, de solidarité, de cohésion se perdent dans nos relations qui sont de ce fait creuses et sans intérêt sur le long terme.

Donc si vous voulez garder vos amis, n'ayez pas de problème ou alors n'en faites pas part, ne réfléchissez pas trop ou alors n'en faites pas part, et essayez de conserver un attrait pour eux, et là il faut le faire savoir... Personnellement, ce n'est pas comme cela que j'envisage d'entretenir mes relations.

Encore une fois, la manière dont notre société nous oblige à nous comporter devient de plus en plus vomitive, les relations que nous entretenons sont de plus en plus faussées.

Ces valeurs étaient bien plus entretenues il y a quelques décennies, que ce soit dans les villages ou dans les quartiers des villes. Pourquoi? Parce que les gens étaient interdépendants les uns des autres et chaque individu était important à la communauté.

Génération Kleenex?

Ben oui, tout est jetable, tout est remplaçable. On nous formate et insidieusement, on nous habitue à ce principe du tout jetable. Alors est-il temps de se poser des questions? Est-il temps de ne pas nous laisser faire? Je pense qu'il est important de conserver ces valeurs, de les entretenir et de s'assurer que nos relations les partagent avec nous. Sinon, soyez prêts à être déçus, à être frustrés car un jour ou l'autre, votre ami vous décevra.

Cordialement et BEUAH aux gens pour qui je compte encore!!!


Dernière édition par Admin le Mar 2 Aoû - 22:40, édité 1 fois

_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away"
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 41
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  cécilia&co le Mar 2 Aoû - 20:56

Bonsoir,
Et oui pas facile tout ça...

Très bien résumé, je ne me pencherais pas sur le relationnel au boulot car tout est dit et bien souvent je fais partie de ceux qui se font un peu bouffer, car trop honnête et naïve voire crédule même si je sais à quoi m'en tenir.

Je m'attarderais donc plus sur le relationnel personnel, puisque en cas de rupture de notre mode de vie c'est celui là qui restera (enfin j'ose l'espérer)

Il est vrai que ce n'est pas toujours facile de se faire comprendre, après avoir fait part de notre action sur le forum et le pourquoi du comment j'ai eu plusieurs réactions, en fait 2, la 1ère étant "mais ça va pas la tête" et la seconde "hé, oui pourquoi pas", en tout cas même avec ces 2 réactions le fonctionnement d'entraide, de cohésion et de solidarité a toujours été bien accueilli

J’essaie le plus possible de l'appliquer dans ma vie de tout les jours même si c'est loin d'être évident et même si cela n'est pas toujours perçu comme tel.
Je crois que le plus difficile dans les relations amicales parce que je parle des amis, les copains ou connaissances n'entrant même pas en ligne de compte, ne sont jamais des plus simples.
C'est un peu comme un couple, pas forcément en phase ni en adéquation au moment où il le faudrait, et hop on se rate.
L'attente de l'un n'est pas forcément l'attente de l'autre alors je me dis "essaie de prendre les gens comme ils sont et fais de ton mieux", mais pas toujours facile.

Après on dit aussi "on a les amis que l'on mérite", alors quoi en penser, que si nous sommes entourés de "faux amis" c'est que nous sommes des gens faux, creux, sans âme ????
Je ne pense pas mais reste convaincue qu'il n'est pas toujours évident de communiquer même avec ces amis et que des fois les ondes se croisent sans jamais entrer en collision et forcément la déception est au rdv et ce des 2 côtés, alors quand il y a plus de 2 protagonistes c'est encore plus le bazar.
Mais soyons positifs, on arrivera bien a être en phase à certains moments et c'est dans ces moments là que toute la beauté et la joie d'avoir des amis se ressent....

Après je me pose la question comment sait on reconnaître un ami? Par ses actions, ses dires ou ses non-dits, sa présence ou non? par tout à la fois, pas évident, j'ai des amis, du moins je l'espère après est ce que moi je suis au statut d'ami avec eux je ne sais pas, la aussi est la difficulté.....

Et puis pour ce qui est de la vie de village ou de quartier, nous essayons de l'appliquer avec les quelques voisins qui nous entourent et même si cela reste ponctuel, c'est là et cela se met un peu en place, un coup de main pour des travaux, un prêt de matériel pour un anniversaire, un don de jeux pour les enfants, des échanges de production fruitières, légumières et autres (le bon vieux troc), gardiennage d'enfants, et ma foi ça fonctionne......

Comme quoi l'espoir est encore permis....et tout ça demande encore beaucoup de réflexion et un approfondissement sérieux de la chose.....
avatar
cécilia&co
Membre bavard
Membre bavard

Messages : 298
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 42
Localisation : quelques par entre ici ou ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Admin le Mar 2 Aoû - 22:23

Salut Sissi,

Tu vois, le genre de réaction que tu as eu à mon post me fait excessivement plaisir car ce que tu partages, ce que tu dis est le fruit d'une réflexion, d'un sentiment que tu vis et que tu as vécu ET que tu partages. La voilà la notion de partage!!!

Alors que dire sur tes impressions sur le sujet?? Y réagir me semble être le meilleur moyen de te montrer que je suis à ton écoute, que ce que tu dis est aussi important pour moi de le savoir que pour toi de l'exprimer. Tiens, on arrive dans un domaine qui me tiens à coeur: la communication.

Tu parlais des problèmes de phase entre les personnes et dans ta manière de le dire, j'ai comme l'impression que tu parles de "non-dits", à savoir "je pense que..." mais je ne le dis pas, quant à l'autre il doit "penser que..." mais ne le dis pas non plus. Et là, il est bien plus simple de se taire plutôt que d'être sûr de ce que l'autre pense...

C'est une empathie ratée de mon point de vue. Se mettre à la place de l'autre, et essayer de penser comme lui le ferait, est une tâche ardue qui nécessite un investissement intellectuel et émotionnel énorme. Autant je sais le faire avec des personnes que je cotoie, qui accepte de se livrer un minimum, autant si la personne ne se livre pas, ne communique pas ou alors si je suis trop émotionnellement impliqué, je n'y arrive pas. Je peux ressentir la détresse, la tristesse d'un ami qui perd un proche (tu vois de quoi je parle...) Autant, si cette personne ne se livre pas, ne lâche pas un minimum de ce qu'elle ressent, je ne peux pas.

Et tu vois, je suis arrivé à un stade de réflexion qui me permet de dire que les soirées beuverie où on refait le monde sont importantes car là, l'inconscient livre une partie de ce qui est ressenti, autant j'ai envie, maintenant de partager ces moments également en dehors des soirées beuveries. Et tu demanderas à Franck, ces moments sont rares et exclusifs, l'alcool déshinnibant l'orateur. Est-ce si difficile de franchir le cap?

Et si je peux me permettre une réponse à ta phrase:
"essais de prendre les gens comme ils sont et fais de ton mieux",
, je dirai plutôt "essaies de penser comme la personne pense, de ressentir ce qu'elle ressent et réagis en fonction"

Deuxièmement, au sujet de ce qui nous amène sur ce forum et la réaction des gens, je t'invite à regarder l'onglet "membres" et d'aller au bout de la liste. Tu verras la majorité des personnes qui m'ont dit:
"hé, oui pourquoi pas"
. Et c'est à partir de là que je me suis permis de penser qu'il fallait que je me méfie des "faux amis" ou dans ce cas, de faire la part des choses entre ceux qui disent et ceux qui font. Je penses que ton expérience vaut autant que la mienne et que ce genre de personnes, qui disent mais ne font pas, sont légion. Et je me permets de revenir sur un exemple que j'ai cité dans un autre post, le coup de quand on était scolarisé et qu'on demande à un copain si il a bossé pour l'interro du matin et qu'il nous répond, "non j'ai rien foutu"... Ouf, comme moi!! Or, aux résultats, lui à 18/20 et toi 6/20. Conclusion, il a menti pour te faire plaisir, pour avoir l'air comme toi, mais cet enculé fait son petit bonhomme de chemin et te chie sur la gueule car il ne voit que son propre intérêt, sûrement pas le tien!!!

Enfin, concernant la reconnaissance des vrais amis, je reste persuadé qu'il faut se fier aux actes. Etait-il présent quand j'en ai eu besoin sans que je lui demande? Qu'a-t-il fait pour moi qui lui a couté sans me le dire? Est-il capable de sacrifice? Se rend-il compte des efforts que j'ai du faire pour être à ses côtés ce jour là? A-t-il déjà monnayé ses services? Ecouter est une chose facile qui ne coûte que du temps et très peu d'énergie si on fait bien semblant. Ecouter et agir en fonction de ce que l'on a entendu est une démarche bien moins évidente et bien plus coûteuse. Pour moi, c'est comme cela que je mesure désormais cette amitié qui m'est si chère. Mais bon, comme pour tout, il n'y a aucune notice, aucun mode d'emploi et chacun doit se forger ses propres critères de sélection en fonction de ses "besoins ou attente intellectuelles".

En tout cas, merci à toi pour ta réponse, comme je l'ai déjà dit en début de post, c'est un immense plaisir de voir un post assez long pour que je sache que du temps, de la réflexion, de l'énergie y ont été consacrés...

BEUAH à toi...

_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away"
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 41
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  cécilia&co le Lun 8 Aoû - 20:59

Et si je peux me permettre une réponse à ta phrase:
"essais de prendre les gens comme ils sont et fais de ton mieux",
, je dirai plutôt "essaies de penser comme la personne pense, de ressentir ce qu'elle ressent et réagis en fonction"

là je ne peux pas être d'accord car ma devise est : "n'attend pas des autres ce que toi tu ferais"
donc je ne peux que difficilement "essayer de penser comme l'autre, etc....., c'est peut être con mais je suis comme ça, et puis je trouve que nous sommes tous bien tortueux dans nos façon de penser pour qu'au final on puisse "se mettre dans la tête de l'autre"....
avatar
cécilia&co
Membre bavard
Membre bavard

Messages : 298
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 42
Localisation : quelques par entre ici ou ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Anne-Marie le Lun 8 Aoû - 23:39

Il me semble que la question n'est pas d'attendre des autres qu'ils fassent pour toi ce que tu ne parviens pas ou n'as pas envie de faire.

Je crois que ce qu' Admin voulait dire c'est qu'il faut parfois ouvrir nos oeillères ( d'ailleurs on ne se rend pas compte qu'on en a en général) et essayer de comprendre l'autre, ses réactions etc en faisant l'exercice de se mettre 2 minutes vraiment à sa place dans sa vie, donc en développant un minimum d'empathie Smile

L'empathie pour l'autre n'est pas utile que dans nos professions médicales,elle permet à la fois de mieux connaître l'autre mais aussi de l'apprécier différemment ( à sa juste valeur ?) selon ses actions.

Si j'ai mal compris, je sors ?

_________________
Anne-Marie, la trésorière flower
avatar
Anne-Marie
Membre bavard
Membre bavard

Messages : 208
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 41
Localisation : Basse-Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Admin le Mar 9 Aoû - 10:45

@Sissi:

Je me permets juste de noter un paradoxe et je te cite:

je ne peux que difficilement "essayer de penser comme l'autre, etc.....,

Et pourtant c'est ce que tu demandes que les autres fassent si je suis ta publication facebook:

Avant de porter un jugement sur ma vie ou mon caractère .... !
Mettez mes chaussures , parcourez mon chemin , vivez mon chagrin , mes doutes , mes fous rires....!!!
Parcourez les années que j'ai parcourues et trébuchez là où j'ai trébuché , relevez-vous comme je l'ai fait.... !!!
Chacun(e) a sa propre histoire !!!
Et seulement là vous pourrez me juger !!
Si vous êtes d'accord, publiez le sur votre mur (( combien auront le courage de le faire ?))

La notion de jugement peut être remplacée par la notion de compréhension et de mon point de vue, il est bien plus important de comprendre l'autre que de le juger. Et pour comprendre l'autre, savoir quels sacrifices invisibles il a fait pour toi. C'est en effet une forme d'empathie qui, amha, est vitale pour une relation saine et pouvoir mesurer l'investissement émotionnel et matériel de chaque partie.

Les notions de solidarité, d'entraide et de partage passent par cette étape pour être saines et équitables. Mais dans cette société où l'individualisme est de rigueur, nous avons tous tendance à perdre de vue ces bases saines de la relation humaine.

Critiquer quelqu'un (plus ou moins gratuitement) permet toujours de se mettre en valeur dans un groupe, le valoriser, mettre en avant son altruisme fera nettement moins d'émules. C'est pour cela que de son vivant l'individu subira critiques, moqueries, méchancetés...etc mais une fois mort, il sera encensé lors de son hommage funèbre. Ne serait-il pas plus humain de faire l'inverse? Et donc parvenir à fonctionner à l'encontre de la majorité!!

On ne peut effectivement pas penser comme l'autre comme tu dis, mais on peut toujours faire l'effort quelques instants de se mettre à sa place et d'imaginer son ressenti.

Et je finirai par une question philosophique:

"Est-il possible de vivre et de s'épanouir sans prendre soin de l'autre?"

_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away"
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 41
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  cécilia&co le Mar 9 Aoû - 11:11

@ anne-marie
je me suis mal exprimée en fait, je voulais dire par là que je n'attend pas des autres ce que moi je ferais pour eux, c'est-à-dire que je ne m'attends pas à ce que les autres fassent pour moi ce que moi je ferais ou pourrait avoir comme réaction, car nous sommes tous des êtres différents....
je n'ai pas envie d'eux qu'ils fassent ce que je peux ou ne veux pas faire, cela n'a rien à avoir.
et d'être à l'écoute des autres j’essaie, je ne dis pas je le fais car je suis comme tout le monde pas forcément toujours en phase ou toujours capable d'assumer "les autres" (dans leur ensemble), donc j’essaie d'être là quand on a besoin de moi, d'être à l'écoute et de comprendre, mais les principes de vie et d'éducation et ma façon de penser et de voir les choses font qu'il n'est pas toujours évident d'être sur la bonne longueur d'ondes
comme le dit admin, c'est un travail long et fastidieux qui peut bien des fois décourager les plus courageux!!!!!!

@admin,
je sais c'est paradoxal, mais je n'est pas mis cela sur FB dans cette optique d'entre-aide, mais juste que j'en ai marre des gens qu se permettent de juger ce que tu es ou ce que tu fais sans savoir qui tu es, c'était plus adresser aux "connaissances" qu'aux amis....
et puis j'ai écrit qu'il m'était "difficile" et non impossible, donc c'est que parfois j’essaie mais comme tu le dit cela demande beaucoup d'effort et d'abnégation....

mais c'est vrai que toutes ses notions sont bien complexes, et oui l'empathie je pratique tout les jours dans mon métier mais attention il faut un juste milieu pour ne pas non plus en arriver à inverser les rôles.....enfin c'est ce qu'on m'a appris à l'IFSI.

après pour moi c'est toujours possible de s'épanouir en prenant soin de l'autre, faut-il encore que l'autre prenne soin de toi..... (non non je ne relance pas le débat, lol! )
avatar
cécilia&co
Membre bavard
Membre bavard

Messages : 298
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 42
Localisation : quelques par entre ici ou ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Admin le Mar 9 Aoû - 12:06

Ne relançant pas non plus le débat, je le recentre juste un peu et résume mes propos (oui, oui, je sais faire un résumé!!Wink):

La solidarité, l'entraide, la cohésion ne peuvent être appliquées convenablement et efficacement qu'à partir du moment où les membres de la communauté concernée savent faire preuve d'empathie et de compréhension envers les autres membres.

Notre société ne nous ayant pas tous forgé dans le respect de ces valeurs, il me semble important que chaque individu fasse un effort pour y parvenir.

Beuah à vous!!


_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away"
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 41
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  cécilia&co le Mar 9 Aoû - 12:07

c'est tout ça fait ça
et étonnamment tu as fait court lol! lol! lol! lol!
avatar
cécilia&co
Membre bavard
Membre bavard

Messages : 298
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 42
Localisation : quelques par entre ici ou ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Bourrache le Mar 9 Aoû - 15:07

Admin a écrit:La solidarité, l'entraide, la cohésion ne peuvent être appliquées convenablement et efficacement qu'à partir du moment où les membres de la communauté concernée savent faire preuve d'empathie et de compréhension envers les autres membres.

Je trouve qu'il serait peut-être sage d'ajouter la notion de "désintérêt personnel", à moins que cela ne fasse double emploi avec votre perception de l'empathie. Je crois qu'il n'y a pas de véritable amitié de la part d'une personne s'il y a une quelconque idée ou espérance de contrepartie future, dans le sens du "je te rends service, mais à charge de revanche". J'en parle un peu d'expérience, car j'ai trop fait les frais au cours de ma vie de l'amitié "intéressée" de gens que je croyais proches et qui se sont évaporés dans la nature par la suite, quand l'intérêt avait disparu. Tout le monde a déjà vécu cette expérience, je pense...

On pourrait alors se poser la vraie question : qu'est-ce que l'amitié ? Pour moi, l'amitié peut se résumer à la personne qui partage tous les bons moments comme les mauvais. Surtout les mauvais. Elle ne juge pas et si je puis m'exprimer ainsi, elle se contente d'être là quand le besoin s'en fait sentir, sans même avoir reçu d'appel à l'aide. On n'a pas à demander un geste d'amitié, on doit l'obtenir, c'est aussi simple que cela. Et parfois, ce comportement si simple, nous le recevons non pas de gens que nous avions catalogués comme "amis", mais comme de vagues connaissances. C'est dire si nos échelles de valeur ont du plomb dans l'aile.

Cela dit, pour cultiver l'amitié, il faut du temps que l'on n'a en général pas. Parfois, la vie professionnelle est telle que la vie sociale se réduit à néant. Difficile dans ce cas d'avoir des amis... J'en parle encore une fois d'expérience. A l'heure actuelle, mes seuls véritables amis sont mes deux chiens ! Very Happy

Je crois aussi que malgré toutes les claques que l'on se prend dans la vie, on ne peut pas changer sa manière d'être en profondeur. Quelqu'un de naturellement altruiste ne se transformera pas du jour au lendemain en individualiste pur et dur. Il le sera peut-être pendant un certain temps suite à une mauvaise expérience, mais comme on dit si bien : chassez le naturel et il revient au galop !

Ma vision personnelle serait donc de dire de continuer à être ce que l'on est dans notre vie de tous les jours, avec nos qualités et nos défauts, tout en sachant fort bien que les personnes rentrant dans notre entourage peuvent le faire pour de mauvaises raisons. Il faut prendre les gens comme ils sont et ne pas en exiger d'avantage, c'est, je crois, la seule solution pour ne pas se complaire dans la naïveté et les déceptions continuelles. Et peut-être qu'un jour, une véritable bonne personne sera également attirée dans notre entourage et celle-là, pourra mériter l'appelation de cette notion tant galvaudée qu'est le mot "ami".

Pas évident de répondre à ce post
avatar
Bourrache
Membre timide
Membre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 14/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  cécilia&co le Mar 9 Aoû - 16:05

Bourrache a écrit:Ma vision personnelle serait donc de dire de continuer à être ce que l'on est dans notre vie de tous les jours, avec nos qualités et nos défauts, tout en sachant fort bien que les personnes rentrant dans notre entourage peuvent le faire pour de mauvaises raisons. Il faut prendre les gens comme ils sont et ne pas en exiger d'avantage, c'est, je crois, la seule solution pour ne pas se complaire dans la naïveté et les déceptions continuelles. Et peut-être qu'un jour, une véritable bonne personne sera également attirée dans notre entourage et celle-là, pourra mériter l'appelation de cette notion tant galvaudée qu'est le mot "ami".

je suis bien d’accord avec toi.....
avatar
cécilia&co
Membre bavard
Membre bavard

Messages : 298
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 42
Localisation : quelques par entre ici ou ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Admin le Mar 9 Aoû - 19:45

Et effectivement, le désintéressement personnel est primordial. J'irai même jusqu'à dire qu'il faut être intéressé par le bien être du groupe. Cette notion est généralement valable au sein d'une famille (quoique, de moins en moins de par mes constatations..) et devrait être de mise au sein d'une communauté. Cette notion, difficile à trouver dans le fonctionnement de la société actuelle, serait sûrement logique dans une communauté où l'interdépendance serait appliquée.

Merci Bourrache d'avoir ajouter cette notion (même si elle me paraissait logique, après réflexion, il est effectivement nécessaire de le préciser!!)

Beuah à vous et merci de participer à ce sujet!!

_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away"
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 41
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide à la réflexion: Chapitre 3 La solidarité, l'entraide, la cohésion.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum