La crise, on en est où? (01/12/2010)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La crise, on en est où? (01/12/2010)

Message  Admin le Mer 1 Déc - 11:33

Salutations,

Bon, vous êtes tous au courant que c'est la crise. Pour refaire une brève chronologie des faits on peut dire que certaines banques ont été victimes de leur propre comportement et ont fait faillite. Ces faillites ont entrainé une réaction de la part de certains états qui ont injecté de l'argent public afin de sauver ce qui pouvait être sauvable.

Cette démarche a fait ressortir un problème, l'endettement des états. Du coup, les marchés se sont affolés et la crédibilité de certains états a été remise ne question. Le problème, c'est que les états vivent à crédit et que pour pouvoir continuer à fonctionner, ils font d'autres crédits. Mais si un état est mal noté (car pas crédible), les prêts accordés sont à un taux monstrueux ou alors personne ne veut prêter. Du coup, c'est la spirale.

Actuellement, les pays les plus touchés par ce fonctionnement sont les PIIGS, Portugal, Irlande, Italie, Grèce et Espagne.

La Grèce a ouvert les hostilités en annonçant au monde entier l'état catastrophique de sa comptabilité. Un plan de rigueur a été mis en place, les confrères européens ont débloqué de l'argent pour renflouer les comptes.

L'Irlande vient de faire son coming out et se dit au bord de la faillite. Du coup, les confrères européens ont débloqué de l'argent pour renflouer les comptes. Un plan de rigueur va être mis en place.

En Espagne, au Portugal, un plan de rigueur a également été mis en place.

En Grande-Bretagne, bien que ne faisant pas partie de la zone Euro, il en est de même, plan de rigueur.

Je pense qu'il faut préciser ce que signifie un plan de rigueur car à plus ou moins long terme, nous allons y avoir droit.

Alors en général, lorsqu'un gouvernement met en place un plan de rigueur, il décide en priorité de réduire les dépenses publiques. La logique est bonne de mon point de vue. Sauf que dans toutes les têtes pensantes, réduire les dépenses publiques veut dire réduire le service public. Donc l'état met moins de choses en place pour aider, gérer ses concitoyens.

Cela veut également dire augmentation de la TVA, réduction ou suppression des aides familiales, baisse du salaire minimum, réduction ou suppression des droits au chômage, suppression de nombreux postes de fonctionnaires, baisse des salaires.

Pour parler concrètement, et sans chercher à être alarmiste, certains états ont augmenté la TVA à 23% (donc hausse du coût de la vie), 500 000 postes de fonctionnaires ont été supprimés, les salaires ont baissé de 200 à 300€... Essayez de refaire votre budget avec ces données là. Ben vous allez perdre sacrément en train de vie, d'autant que vous avez sûrement des crédits en cours, que votre budget est déjà serré actuellement. Non?

Personnellement, si un plan de rigueur de la sorte est mis en place en France, je pense que les fins de mois vont être HYPER difficiles...

Encore un élément qui m'incite à produire un maximum de nourriture par moi-même par le biais d'un potager, cela devrait avoir un impact positif sur le budget.

Une autre information qui découle de tout cela et qui concerne la Grèce. Les chinois ont bien compris que l'Europe était en difficulté. Et lorsque qu'un pays est en difficulté, il est prêt à tout (ou presque) pour récupérer un peu d'argent. Et les pays qui s'en sortent ont quelques bonnes opportunités et proposent en général le rachat de banques, sociétés ou partie du territoire. Ainsi, Les chinois ont fait main basse sur une partie du port du Pyrée.

Sur 21 grues servant à décharger les conteneurs, 14 appartiennent aux chinois pour une durée de 35 ans. Sachant que nos amis chinois veulent que Le Pyrée devienne le plus grand port d'Europe, port dans lequel ils auront le monopole et qui leur fera une porte d'entrée énorme pour inonder le marché Européen. Car pour info, la croissance chinoise vient en partie du fait que nous achetons ce qu'ils produisent...

Alors que nous réserve l'avenir? Allons nous devoir hypothéquer ou revendre nos maisons pour pouvoir rembourser nos crédits? Nos banques vont elles être en difficulté et être racheté par des banques chinoises? La France est-elle à l'abri comme nous le dit notre ministre des finances? La zone Euro va-t-elle éclater, certains pays ayant d'ores et déjà annoncé leur envie de quitter l'Euro et ainsi revenir à leur ancienne monnaie?

Beaucoup de questions qui trouveront réponse dans les mois à venir. Restez vigilants, en tout cas, moi je le suis. Je me base sur le principe qu'il vaut mieux voir le danger arriver et s'y préparer tant bien que mal que de faire l'autruche et se disant qu'au pire, y'a que le cul qui dépasse et que cette partie de notre corps est déjà bien rôdée!!!!

BEUAH à vous

_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 40
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

le grain de sable

Message  Gillou06 le Mer 1 Déc - 20:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Gillou06
Membre timide
Membre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crise, on en est où? (01/12/2010)

Message  Admin le Sam 15 Jan - 13:05

Quelques informations trouvées sur internet (sites sérieux d'économie/politique/experts)

Fonctionnement de la bourse: chaque produit coté en bourse subi une transaction toutes les 22 secondes.

Ces transactions sont réalisées par des traders qui spéculent. Pour prendre un exemple:

Je souhaite acheter un litre de lait. Le producteur vend son litre de lait à un intermédiaire. Ce litre change de main toutes les 22 secondes, et à chaque transaction, son prix varie, en plus ou en moins. Une fois que chacun a perçu sa commission, le lait est finalement revendu à l'acheteur.

Nous avons donc des personnes qui ont fait de l'argent avec un produit qu'ils n'ont ni fabriqué, ni consommé, ni transformé. C'est ce qu'on appelle une bulle financière. Si je n'achète pas mon lait, celui-ci continue de tourner de main main en main. Mais au bout d'un moment, ce lait ne sera pas vendu pour X ou Y raison. De ce fait, sur les quantités énormes brassées au niveau mondial, un jour, la bulle explose et c'est un bout de crise qui apparait.

Ceci est valable pour toutes les denrées, toutes les actions d'entreprises, les crédits, les dettes nationales...

Autre sujet, la crise en Europe.

Nous savons que les états ont renfloué les banques pour éviter une faillite. Nous savons aussi que les états ont prêté à d'autres états pour éviter une faillite. Mais ce qu'il faut savoir c'est que les états n'ont plus de liquidités. D'ailleurs, sur les 750 milliards que le fond monétaire européen s'est dit prêt à investir dans l'économie des pays en difficulté, il n'en existe que 350 pour de vrai, le reste, c'est sur le papier.

Nos caisses sont vides et qui plus est, elles sont en déficit. La prochaine crise, le prochain écueil dans l'économie, nous ferons quoi?

A suivre

_________________
"The way we all behave is not understandable
It is so sad to see the wealth of our planet fade away" [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 544
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 40
Localisation : Normandie

http://encorenvie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crise, on en est où? (01/12/2010)

Message  cécilia&co le Sam 22 Jan - 16:39

effectivement pas très réjouissant comme perspective

par contre juste une question, ce ne serait pas plutôt gèle des salaires, plutôt que baisse? Ce qui au final finirai par revenir au même de toute façon, v la conjoncture.

nous aussi on opte pour une production locale (notre potager) mais l'air de rien, même si pour l'instant cela ne nous a rien coûtait, il va falloir investir pour planter, en tout cas dans un premier temps....
avatar
cécilia&co
Membre bavard
Membre bavard

Messages : 298
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 41
Localisation : quelques par entre ici ou ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crise, on en est où? (01/12/2010)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum